Coup de froid à Liège, les Liégeois sont glacés - 24 janvier 2013

Un an et demi après les terribles décisions prises pour le chaud, Mittal récidive et, comme on pouvait le craindre, s’attaque désormais au froid.

1.300 emplois supplémentaires passent à la trappe !

 

Christine Defraigne souhaite s’associer à l’ensemble des travailleurs du groupe et à leurs familles.

 

C’est une véritable catastrophe pour l’industrie et l’économie liégeoises déjà tellement touchées depuis de nombreux mois.

 

Dès l’annonce de la fermeture du chaud, Christine Defraigne avait pourtant appelé à une réelle mobilisation du Gouvernement wallon et des forces vives pour conserver ce qui pouvait encore l’être : la phase à froid et le centre de recherche.

 

Il apparait désormais de plus en plus que le Gouvernement wallon ne pèse pas bien lourd face au groupe Mittal dont la situation financière se dégrade de jour en jour et qui n’est gouverné que par les soubresauts de son cours boursier.

 

« Une réunion tripartite est urgentissime alors que les discussions sont au point mort depuis deux mois maintenant. La phase à froid a encore de l’avenir à Liège, j’en suis persuadée, les 12 outils stratégiques du froid doivent être sauvés ! Ils sont considérés comme l’avenir de la sidérurgie liégeoise, nous ne pouvons les laisser tomber. Mais comment faire encore confiance à Mittal ? » s’interroge Christine Defraigne.

 

Christine Defraigne

Députée wallonne

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :