La Burqa? En 2009 déjà - 14 mai 2010

Le 29 avril dernier, la Chambre a voté la proposition de loi interdisant de se présenter dans l’espace public sans être reconnaissable.

Soyons clairs, cette proposition vise essentiellement le niqab et la burqa, elle a été adoptée à la quasi unanimité.

Votre servitrice avait déposé une proposition de loi sur ce sujet au Sénat, et ce, dès le 15 octobre 2009, initiant ce délicat débat et jetant le pavé dans la marre.

Ma position, comme celle de mon parti, est très claire : «Sur la place publique, la liberté doit être assortie du respect de la relation sociale. Le MR plaide pour une liberté de principe concernant l’expression de signes religieux en rue et dans l’espace public.». De plus, je rappelais que le port de la burqa ne se base sur aucune prescription coranique et que le Coran n’en fait aucune mention. Par ailleurs, au dessus de la libre expression de son appartenance religieuse, je rappelais le principe fondamental du respect physique et moral de tout individu, indépendamment de son sexe, de sa race et de sa religion. À l’inverse, la burqa incarne l’asservissement de l’individu et la déshumanisation sociale, culturelle, économique et politique.

La burqa est gênante car elle représente un extrémisme qui remet en question nos valeurs occidentales de démocratie, d’égalité hommes-femmes et de liberté. La burqa ne représente de ce fait que les musulmans les plus radicaux et les plus sectaires.

Je posais donc la question, «pourquoi attendre qu’il y ait des dizaines de femmes en burqa dans nos rues avant de prendre une position claire dans le but de défendre nos valeurs démocratiques et fondamentales?».

Malheureusement, la proposition n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour de la commission Justice du Sénat, étape préalable à l’adoption en séance plénière, et ce, du fait du despotisme non éclairé de Philippe Moureaux sur le Sénat.

À la Chambre par contre, le président de la Commission Justice, bien que socialiste lui aussi, a accepté de faire avancer cette proposition cosignée par tous les partis de la majorité, le MR en tête.
L’essentiel est que cette proposition… voit le jour!

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :