Le tram : éclipse totale, partielle ou définitive à Liège ? - 20 mars 2015

Mauvaise nouvelle pour les Liégeois ! L’annonce vient de tomber ce 19 mars: Eurostat, l’organisme européen de surveillance des normes comptables, a recalé le mécanisme de financement du tram de Liège. En somme, un coup dur pour la Ville – prête à l’accueillir depuis longue date - et une claque pour la Région wallonne, qui n’a pas assuré ses arrières. On nous l’avait déjà promis pour 2017, ensuite pour mi-2018, enfin pour fin 2018 : De qui se moque-t-on aujourd’hui ? Avec la meilleure volonté du monde, on ne peut à présent plus nier l’évidence : le gouvernement wallon, tant actuel qu’ancien, a fait preuve d’amateurisme à propos de ce dossier.

Le budget de 380 millions d’euros aurait du être, selon les nouvelles normes comptables qui régissent un partenariat privé-public tel que celui de ce marché, inscrit en une fois au budget régional. Mais il est impossible que la Région couvre une telle somme.

Une question nous brûle les lèvres : le tram est-il à présent un projet éclipsé par les erreurs du Gouvernement ? Nous, et l’ensemble des Liégeois, voulons rapidement des réponses à nos interrogations. Tant d’efforts, tant d’argent déjà investi, tant de travaux entrepris… Et, ce, pour rien, nada, niets ? On se rappelle pourtant les mises en garde annoncées à l’encontre de ce dossier primordial pour la Ville de Liège : tant en ce qui concerne le tracé, que les délais qui n’ont jamais été respectés en passant par le financement. Et à présent, on y est, … Mais, à ce stade, abandonner LE projet phare de la Ville ne sera pas indolore ! La Région aurait dû, et surtout pour une réalisation d’une telle ampleur, prendre les mesures qui s’imposaient, ne pas s’auto-satisfaire des maigres acquis et se tenir à jour de ces nouvelles normes. Une telle imprévoyance wallonne nous inquiète pour l’avenir.

Par ailleurs, on suppose qu’un standstill va être mis en place afin d’éviter aux riverains des nuisances inutiles, aux commerçants une perte superflue. Et, à ce propos, au vu du coup d’arrêt soudain de ce projet, on imagine également que des dédommagements ou des pénalités sont à redouter.

Quels vont être les impacts financiers d’une telle nouvelle ?

Comment va réagir le bourgmestre ?

Et, essentiellement, quelles sont ces solutions annoncées par le Ministre wallon de la Mobilité ? Il est indispensable que le Gouvernement se réunisse dans l’urgence afin de dénouer ce problème aux conséquences désastreuses et nous apporte des réponses le plus rapidement possible. En attendant, la Ville de Liège est déjà criblée de trous, et pas que financiers au vu des aménagements débutés. Pourvu que ce projet ne devienne pas la nouvelle Place Saint-Lambert !

Le groupe MR au conseil communal s’inquiète, il espère être tenu au courant de ces évènements, car il est à présent nécessaire que le Gouvernement nous informe correctement, afin d’éviter de nouvelles surprises dans les jours à venir.

Le conseil attend également une commission spéciale pour prendre, en commun, les décisions qui vont inévitablement devoir être prises.

Christine Defraigne, Députée wallonne, Cheffe de groupe et le groupe MR au Conseil communal

Sébastien Bovy, Fabrice Drèze, Gilles Foret, Elisabeth Fraipont, Pierre Gilissen, Louis Maraite, Raphaël Miklatzki, Audrey Neuprez, Diana Nikolic, Michel Peters

 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :