Le verdict est tombé: l'avis rendu par Eurostat serait négatif ! - 22 juillet 2015

Le verdict est tombé: l’avis d’Eurostat serait négatif. Le Gouvernement wallon et la Ville de Liège doivent réagir !



Ce 23 mars 2015, nous avions déposé une motion au conseil communal de Liège pour le maintien du tram à Liège. Christine Defraigne, en sa qualité de Députée wallonne, avait également déposé une proposition de résolution à la Région. La motion et la résolution invitent le gouvernement wallon à maintenir le projet du tram, respecter les délais, garantir le financement du projet, explorer toutes les pistes possibles pour maintenir l’investissement à Liège.

Le Ministre régional de la Mobilité avait repris les négociations avec Eurostat afin que le projet puisse enfin aboutir, sans douter de la réponse, sans imaginer des solutions en cas de refus !

Pourtant, maintenant, on y est! Il semble qu’en ce 22 juillet, les nouvelles sont mauvaises. L’avis rendu par Eurostat serait de nouveau négatif. Dans ces conditions, de nouvelles solutions devraient obligatoirement être envisagées. Quel est l’avenir du projet, indispensable à notre Ville, et retardé par les erreurs du Gouvernement wallon ?

Peut-on encore espérer la mise en place du tram en Cité Ardente ? Le Gouvernement wallon doit envisager toutes les pistes possibles pour donner corps à ce projet. Il doit être clair, jouer la transparence.

Par ailleurs, le réseau des TEC liégeois est saturé. Quelle que soit la solution envisagée à moyen terme pour le tram, la réorganisation du réseau de bus devrait idéalement intervenir à l’horizon 2017-2018 pour éviter de faire de la mobilité un enfer à Liège !

 

 

 

PUM, Transurbaine, REL, Liège Tra, l’étude stratégique de mobilité (Transitec), l’actualisation du PCM de la Ville… les études liées à la mobilité en agglomération liégeoise ne manquent pas, elles ont toutes été interprétées au travers du spectre du tram.

Le MR refuse que les Liégeois et les usagers des TEC soient les victimes de l’imprévoyance du Gouvernement wallon. Une gestion saine et pragmatique implique aujourd’hui d’élargir l’horizon et d’envisager la mobilité sans le tram… Serons-nous sans le tram ? Ou ne l’aurons-nous pas avant la prochaine décennie ?

Le MR ne réclame pas pas une énième étude sur le sujet mais bien une mission opérationnelle qui fasse le point sur les conclusions et recommandations existantes afin de dégager des propositions – en termes de lignes de bus, de parcours, de fréquences, etc… - les plus pertinentes dans l’attente du potentiel tram.

Le groupe MR souhaite que la Région wallonne et la SRWT prennent leur responsabilité et des actions concrètes pour que la mobilité à Liège ne devienne pas une entrâve aux investissements et au bien-être des Liégeois(es) et de ceux qui fréquentent notre cité, ni au tourisme.

Christine Defraigne, Cheffe de groupe et Diana Nikolic, conseillère communale

Le groupe MR au conseil communal : Sébastien Bovy, Fabrice Drèze, Gilles Foret, Elisabeth Fraipont, Pierre Gilissen, Louis Maraite, Raphaël Miklatzki, Audrey Neuprez, Michel Peters 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :