Pourquoi je dis NON à la tour des Finances - 1er juin 2011

Ce lundi 30 mai 2011, le point 31 à l’ordre du jour du Conseil communal de la Ville de Liège s’intitulait «Modification de la rue Paradis, tronçon de la rue de Fragnée et de la rue Bovy».
 

En clair, ce point concernait le projet de la tour des Finances que le Collège communal défend depuis des mois contre l’avis des riverains et contre l’intérêt de la population liégeoise.
 

J’ai voté CONTRE ce projet.
 

Cette tour ne s’inscrit pas en cohérence avec le projet urbanistique, elle est démesurée. Elle culminera en effet à 138 mètres (118 mètres pour la tour et 20 mètres pour la flèche) ce qui est tout à fait disproportionné à cet endroit-là.
 

La SNCB s’est d’ailleurs prononcée sur le dossier et, selon elle, la tour serait trop haute de… 100 mètres!
 

Cette tour risque de défigurer un quartier en pleine reconversion depuis la construction de la nouvelle gare des Guillemins.
 

Par ailleurs, et c’est la deuxième raison pour laquelle j’ai voté contre, ce projet va à l’encontre du Périmètre de Remembrement Urbain (PRU). Selon ce PRU, «le long de l’esplanade, une ou quelques «émergences ponctuelles», «d’échelle métropolitaine», seront autorisées, avec une hauteur plus élevée correspondant aux gabarits de la gare ou des immeubles des quais. Une tour peut ainsi être étudiée du côté des berges».
 

La hauteur de la gare étant d’environ 40 mètres, il parait clair, et logique, que le PRU autorise au maximum une hauteur similaire pour la tour des Finances.
 

C’est une véritable aberration urbanistique de vouloir doter le quartier des Guillemins de la plus haute tour que connaitrait le territoire de la Ville. La tour Atlas, actuel ouvrage culminant de Liège avec 87 mètres, serait dépassée de plus la moitié.
 

Quelle est la logique? Dans quel cadre cette tour est-elle censée s’inscrire? Le collège est-il conscient qu’il va défigurer le quartier des Guillemins? Pourquoi fait-il fi des réclamations des riverains?
 

Dans quelques semaines, le Collège devra se prononcer une ultime fois sur ce dossier. Je crains malheureusement que les riverains ne soient pas entendus et que le Collège vote en faveur de cette tour que l’on pourra dès lors admirer de l’ensemble du territoire de la Ville. Car ce ne sont pas seulement les riverains proches de la tour qui subiront les conséquences dommageables de celle-ci, mais c’est l’ensemble des Liégeoises et des Liégeois qui verront leur Ville surplombée de cette tour que je n’hésite pas à qualifier de «Dubaï du pauvre».

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :