Pourquoi le MR a voté contre la mise en place de conteneurs à puce à Liège - 2 octobre 2013

Ce lundi 30 septembre, le Conseil communal devait se prononcer sur la volonté de la majorité PS/CDH de mettre en place un système de conteneurs à puce pour les déchets des Liégeois.

Les déchets organiques devraient donc être séparés des déchets « tout-venant », la collecte du tout s’effectuant désormais dans deux conteneurs et plus dans le sac jaune.



Peu avant l’entame des discussions, il nous a cependant été indiqué que le Collège faisait marche arrière.
Celui-ci a-t-il entendu les nombreuses critiques ? Les a-t-il reçues ?

Je ne le crois pas, mais l’Echevin CDH de la propreté a été déshabillé par son partenaire socialiste qui l’a laissé seul sur le champ de bataille !

Si bataille il y a, elle n’aura donc lieu qu’en février. Le Collège fait en effet deux pas en arrière cette fois mais reviendra avec le dossier en février.

Je reste persuadée qu’en février, le Collège nous dira que la solution retenue par Intradel est la conteneurisation des déchets.



Nous n’acceptons pas cette option. Nous avons voté contre.
Pourquoi ?


Parce que, je l’ai déjà dit à la presse, ce projet va pourrir la vie des Liégeois et que nous ne sommes pas là pour compliquer la vie de nos concitoyens mais pour la leur faciliter.

Nous pensons que le système des conteneurs n’est pas applicable à Liège, qu’il y a trop d’appartements, trop de maisons deux façades, trop de situations complexes (ruelles, impasses, trottoirs étroits, etc.) sur le territoire liégeois et que donc, in fine, l’exception deviendra la règle.


Si l’Echevin CDH a cru bon de me répondre « mais Madame Defraigne, 60% des maisons ont des jardins », je pense qu’il ignore dont totalement le nombre des maisons deux façades dans lesquelles plusieurs pièces doivent être traversées pour avoir accès au jardin. Les Liégeois, enfin ceux qui y arrivent, devront-ils donc faire rouler leurs conteneurs à travers leur cuisine, salon et/ou salle à manger ?

Je ne veux pas que la mise en place de conteneurs coute davantage aux Liégeois que ce qu’ils ne paient déjà actuellement, je ne veux pas défigurer la Ville avec des conteneurs individuels sur les trottoirs un jour par semaine et avec des conteneurs collectifs tous les 50 mètres sur les boulevards liégeois, je ne veux pas d’un système qui empoisonne le quotidien des Liégeois.

Le Collège oublie-t-il les plus faibles (personnes âges et handicapées) qui auront les pires difficultés à manipuler des conteneurs dont le volume, et donc le poids, représente souvent plus de deux sacs jaunes ?

Je ne comprends pas pourquoi le prix payé par les Liégeois ne diminuerait pas alors que la Ville annonce que la collecte par conteneurs lui coutera moins cher à elle et à Intradel. Cette diminution des coûts ne peut-elle pas être reportée sur les Liégeois ?

Par ailleurs, pourquoi vouloir réduire à une fois toutes les deux semaines la collecte des PMC et des cartons ? Pour encombrer davantage les maisons et appartements des Liégeois qui seront déjà encombrés de leurs deux conteneurs ?



Pour le MR, Diana Nikolic a également rappelé que la procédure mise en place des conteneurs était scabreuse depuis le départ, qu’aucune solution alternative n’avait été envisagée et que de nombreuses questions restaient sans réponse. Fabrice Drèze a lui demandé pourquoi les efforts de tri devaient uniquement être faits par les citoyens alors qu’aucune poubelle publique à tri sélectif n’était installée sur le territoire. L’administration ne devrait-elle pas montrer l’exemple ?



J’ai entendu la cheffe de groupe PS réciter la trilogie des conditions socialistes, celles-là même qui ont dû semer la zizanie au sein de son parti et amener à l’abandon de l’échevin centriste, seul au milieu de ses conteneurs.
Trois conditions donc pour les socialistes :

  • Pas plus cher
  • Pas plus inconfortable
  • Pas un service moindre


Si tout le monde est d’accord (ou presque), quand décideront-ils de rester au sac ?

J’ai noté ces conditions, je n’hésiterai pas à les rappeler à la majorité en février quand le Collège nous présentera la solution d’Intradel, le saint Graal.
Je prends en effet d’ores et déjà les paris : la solution retenue sera celle des conteneurs.



Que le Collège mette cette proposition… à la poubelle !

En février, nous voterons contre, comme nous l’avons fait hier et pour les mêmes raisons : le projet est inapplicable à Liège et il coutera plus cher.

 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :