Stationnement : la majorité PS/CdH fait, une fois de plus, fonctionner la planche à billets - 5 novembre 2013

Lors de la présentation du budget 2013, la majorité PS/CdH de la Ville de Liège avait adapté un point du Règlement relatif à la redevance portant sur le plan de stationnement. Elle augmentait le montant de la redevance forfaitaire journalière (celle dont on s’acquitte si l’on n’alimente pas – ou pas suffisamment – l’horodateur) de 25 à 35 €.
Cela s’ajoutait à une augmentation significative (175 %) de la taxe sur les parkings en ouvrage de 20 à 35 € par emplacement par an qui finira par être répercutée sur un prix horaire inchangé depuis plusieurs années.

A quelques semaines de la présentation du budget 2014, l’Echevin Michel Firket propose une nouvelle modification, cette fois d’ampleur, du Règlement « Plan de stationnement ».

Doublée au 1er janvier 2010 pour être fixée à 500 € annuels (250 € si semestrialisation), l’Echevin de Finances propose maintenant de porter le coût de la vignette de stationnement à 600 € annuel (350 € si semestrialisation). En 4 ans, cela représente des augmentations respectives de 240 et 280 % !!!

Le tarif horaire était fractionnable en quart d'heure avec un taux de redevance limité à 0.10 € lorsque le stationnement ne dépassait pas une demi-heure.
A la lecture du règlement remanié, le fractionnement ne semble plus possiblele prix / heure augmente de 1 € (0.25 € le quart d’heure) à 1.50 €.  L’exception pour la première demi-heure passe elle de 0.10 à 0.20 €.



Ceci impliquerait les augmentations suivantes :

Règlement actuel                 Nouveau Règlement
30’ stationnement 0.10 €        30’ stationnement 0.20 €
45’ stationnement 0,75 €        45’ stationnement 1.50 €
61’ stationnement 1.25 €        61’ stationnement 3.00 €

Enfin, cerise sur le gâteau, la redevance forfaitaire évoquée ci-dessus est une nouvelle fois augmentée, de 35 à 40 €, soit une augmentation de 160 % entre juin et novembre 2013 !!!

On sait que la politique tarifaire du stationnement public influence le comportement des automobilistes chalands et clients de nos commerces et des nombreuses professions libérales présents à Liège. Ainsi, on estime la rotation à deux véhicules par place et par jour en cas de stationnement gratuit, à quatre en cas de stationnement payant en zone peu contrôlée et à huit en zone bien contrôlée.

Mais avant toute décision, un diagnostic de fonctionnement du stationnement devrait être établi et devrait également tenir compte de la sécurité relative du stationnement. Ici, point de diagnostic autre que budgétaire : la majorité fait tourner la planche à billets sur le dos des automobilistes.

Ceci aura inévitablement un impact sur le comportement des automobilistes fréquentant le Centre-Ville. Ils pourraient adopter d’autres comportements commerciaux au profit des surfaces commerciales ou des cabinets médicaux extérieurs qui offrent le parking gratuit et sécurisé.

Immanquablement, c’est un nouveau coup dur pour le commerce liégeois et les professions libérales nombreuses à Liège !

De même, le système de redevance supposant un service de la Ville, on peut se demander ce que cette augmentation apporte de plus à l’automobiliste : une meilleure complémentarité entre stationnement et transport public ? L’accueil des modes de transport doux et alternatifs dans les zones de parcage ? Le paiement via Smartphone au moyen d’un QR code comme à Heusden-Zolder ?

Enfin, le Règlement n’apporte aucune solution de parcage pour les professionnels de la santé audelà de la « tolérance » actuelle laissée à l’appréciation des verbalisateurs ce qui, dans un état de droit, reste difficile à admettre...

Christine Defraigne                                Michel Péters
Conseillère communale                          Conseiller communal
Cheffe de groupe

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :