Statut des animaux : la Belgique doit prendre exemple sur la France - 30 janvier 2015

En France, le Parlement vient d’adopter une loi reconnaissant les animaux comme des « êtres vivants dotés de sensibilité ». En 2012, j’avais déposé une proposition de loi similaire visant à modifier le statut des animaux et à améliorer la loi relative à la protection et au bien-être animal en Belgique. Celle-ci n’avait malheureusement pas eu le temps d’aboutir. Toutefois, je ne compte pas abandonner ce combat que je mène maintenant depuis des années. En tant que Présidente du Sénat, je compte prochainement déposer un projet de résolution relatif au statut et aux droits des animaux.

 

Le bien-être animal doit revenir au cœur des débats. Les animaux font partie de notre quotidien, ils sont omniprésents. Leur apport à notre société est incontestable. Il est aussi multiple : les animaux sont souvent un soutien moral et affectif pour nombre d’entre nous, mais également une aide précieuse dans de nombreux domaines professionnels ou pour les personnes souffrant d’un handicap.

 

Si le bien-être animal est au cœur de toutes les préoccupations, aux yeux de la loi belge, les animaux sont toujours considérés comme des « meubles par leur nature ». Et même si la législation évolue sans cesse afin de renforcer la protection des animaux, la route est encore longue. La question du statut des animaux et de leur bien-être doit être posée, débattue et discutée. Elle doit nous faire réfléchir et prendre conscience que de nombreuses améliorations sont encore à apporter dans notre pays.

 

La Belgique doit prendre exemple sur ses voisins français et reconnaître aux animaux la qualité d’êtres vivants doués de sensibilité. Se préoccuper de la question animale, c’est nous renvoyer à notre humanité.

 

 

Christine Defraigne,

Présidente du Sénat de Belgique

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :