Budget 2014 de la Ville de Liège - 26 novembre 2013

Ces lundi 25 et mardi 26 novembre, le Collège présente son projet de Budget pour l’année 2014.

Que retenir de celui-ci ?


1. Le Collège assèche les Liégeois et tue le commerce.


Les taxes augmentent : 2,4 millions supplémentaires seront prélevés directement chez les citoyens.

  • Le MR regrette l’acharnement systématique contre les automobilistes et contre les commerçants : 
    • Les taxes et redevances qui touchent les automobilistes augmentent de 1.790.000€, soit une augmentation de 46% par rapport au Budget 2013.
  • Le Collège introduite également une nouvelle taxe sur les mariages (+45.000€) et augmente le prix du sac poubelle.


2. Le Collège ment sur le personnel et reporte les problèmes.


Le constat est là : entre 2012 et 2013, le personnel de la Ville a diminué de 105 agents, tandis qu’entre juin 2013 et novembre 2013, le personnel de la Police s’est réduit de 10 unités.

Le dépassement dans les dépenses de personnel se chiffre à plus de 14 millions entre l’exercice 2012 et le Budget 2014. Cela a pour effet de vider complètement la provision « Personnel » qui sera nulle fin 2014.

De plus, nous estimons que, dès 2015, la Ville sera confrontée à un déficit structurel de ce poste pour environ 5 millions d’euros !

Pour sauver la face, la Ville va mendier une aide de 15 millions à la Région pour financer la charge des pensions.

L’ensemble du Budget tient d’ailleurs sur cette aide, toujours fictive à l’heure actuelle, qui devait permettre à la Ville de tenir jusque 2024 ou 2025.

En utilisant cet argent dès cette année et pas en 2019 comme c’était initialement prévu, l’Echevin Firket repousse les problèmes et les reporte à 2019. Après lui, les mouches !

Dernier point : que se passera-t-il si les autres communes wallonnes, voyant Liège se tourner vers la Région, décident de faire de même ? Qui aidera la Région ?


3. Le Collège s’écarte du plan de gestion pour les dépenses de personnel.


Il parait compliqué pour la Ville d’apprécier correctement ses dépenses de fonctionnement. Le Budget 2014 confirme un dépassement de 6,70% par rapport au plan de gestion pour les dépenses de fonctionnement.


Cela est inacceptable car les dépenses de fonctionnement sont souvent utilisées pour justifier de nouvelles recettes, essentiellement fiscales.

 
 

4. Le Collège ne prend aucune mesure qui fâche avant les élections.


Dans ce Budget 2014, le Collège a choisi la facilité : augmenter les taxes et faire trinquer le personnel.


Il ne touche pas aux subsides qui financent une série d’associations.


Si une diminution faciale de 2,280 millions est constatée entre 2013 et 2014, l’abandon de Tadam (1,2 million), la réduction de la dotation à l’IGIL (540.000€) ou celles au Standard (62.500€) et aux Ardentes (7.000€) réduise la diminution à 455.320€, soit 2,55% !


Le Collège ne touche à rien avant 2014, continue son saupoudrage : aucune solution structurelle n’est proposée, aucun zéro base budgeting n’est présenté !

 
 

5. Le Collège siphonne les réserves.


Cette année, le Collège pompe 7,9 millions dans les réserves. En 5 mois et deux Budgets, la majorité PS/CDH a donc pillé 35 millions dans les réserves de la Ville !


Selon l’Echevin Firket, elles ne sont désormais plus constituées que de 22 millions.


Problème : si l’Echevin et l’administration peuvent expliquer qu’il reste 12,9 millions dans le fonds Fourmi et 6 millions dans les réserves de la Police, personne ne peut expliquer d’où viennent les 3 derniers millions comptabilisés.


Les réserves de la Ville seront donc de 18,9 millions fin 2014.

 

 

Quelles solutions le MR propose-t-il ?


Nous demandons une remise à plat complète des taxes, redevances et amendes de la Ville de Liège.


Nous souhaitons enfin obtenir le monitoring de l’opération personnel. Nous voulons un monitoring permanent des dépenses de personnel avec un rapport semestriel sur leur évolution devant le Conseil communal. Nous réclamons une explication ou une justification en cas de non remplacement.


Nous prônons pour une meilleure gouvernance, un fonctionnement amélioré des services communaux au bénéfice des citoyens et une optimisation des dépenses de fonctionnement ; Il faut mettre en place les outils permettant de « recoller » les prévisions budgétaires réellement engagées. La Ville doit respecter la balise d’augmentation de 0,5% pour les dépenses de fonctionnement


Nous souhaitons une profonde réforme de la politique de subsides, en particulier ceux finançant les actions des associations. Il faut une réflexion par secteur obligatoire et facultatif, un fonctionnement par projet/appel d’offres et un suivi rigoureux d’objectifs quantifiables. Stop aux plaisirs accordés aux petits copains !

 
 

En conclusion


Avec ce Budget 2014, le Collège joue la montre,


Il faut dire la vérité aux Liégeois ! Le Collège leur fait croire que tout sera indolore et qu’il n’y a pas d’efforts structurels à faire.


Plutôt que d’augmenter les taxes, plutôt que de faire trinquer le personnel, plutôt que de vider les réserves, le MR de Liège préfère qu’on opère une analyse ligne par ligne du Budget, que tout soit remis à plat.


Que la Ville soit gérée en bon père de famille, que les dépenses de fonctionnement soient analysées pour coller au plus près de la réalité, que l’octroi de subsides divers et variés soit professionnalisé, qu’on opère par appel d’offres, par projets, que des objectifs quantifiables soient fixés. Stop au saupoudrage et cadeaux entre copains.


Pourquoi la Ville verse-t-elle 70.712€ à Solidaris au Conseil du 9 septembre dernier, un appel d’offre est-il réalisé pour les aides familiales ? Pourquoi les Femmes Prévoyantes socialistes reçoivent-elles 15.000€ à ce même Conseil ? Pourquoi l’asbl « Liège aide Haïti » reçoit-elle, à elle seule, la même chose que l’ensemble des projets sélectionnés par la Commission Solidarité Liège Monde 2013  ? Pourquoi le rapport de l’asbl n’est-il toujours pas présenté ? Pourquoi certains, qui font de l’exploitation commerciale cinématographique, comme le privé, reçoivent-ils la somme colossale de 275.000€, rien que cela ?

La Ville sait-elle à quoi sert l’argent qu’elle distribue ? A-t-elle un retour des projets menés ? Evalue-t-elle ces actions ? Nous demandons qu’on aide ceux qui en ont vraiment besoin !

Le Collège refuse de faire preuve de courage et ne prend aucune mesure structurelle.


À Liège, la fuite en avant, c’est maintenant !



Cliquez ici pour accéder au reportage de RTC suite à notre conférence de presse de ce 25 novembre

Cliquez ici pour accéder aux photos de notre conférence de presse

Cliquez ici pour accéder à l’intégralité de notre analyse du Budget 2014

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :