DPR et DPC : aucune garantie pour Liège ! - 01 septembre 2014

Liège absente de la DPR. Quelles garanties pour l'avenir ?

Le 23 juillet 2014, le Gouvernement wallon, par la voix de son Ministre-Président, nous présentait sa Déclaration de Politique Régionale.
 

En 25 minutes chrono, il nous balayait 80 pages d'un document intitulé "Oser, innover, rassembler", devenu, pendant la nuit "Innover, simplifier, rassembler".
 

À Namur, nous nous sommes réjouis de l'importance annoncée qui sera accordée à l'emploi et au redéploiement économique. À ce titre, nous sommes satisfaits de noter que l'enseignement entre enfin dans les pôles de compétitivité.
 

Ce n’est hélas pas suffisant. La population demandait aussi une rupture radicale avec les méthodes du passé.
 

Le MR l'a dit au Parlement wallon : "Tout cela pour ça". Les Wallons attendaient, un électrochoc, le changement ! Les résultats des élections en attestent. Ils attendaient de nouvelles recettes pour relancer cette Wallonie qui en a tant besoin. Or, le PS et son porte-bagage CDH nous ressortent des plans éculés, des orientations hasardeuses.
 

En 25 minutes, le Gouvernement wallon a dressé la carte postale d'une Wallonie où tout va bien, celle que l'on a beau chercher mais que l’on ne trouve pas, celle que les Wallons ne voient pas et n'espèrent plus.
 

Nous l'avons dit également, cette DPR est un catalogue d’intentions, certes pas mauvaises mais qui manquent cruellement de précisions. Elle est vide de chiffres, floue, vague, et ne contient aucun engagement clair. Aucune priorité n'est mise en avant, aucun calendrier n'est présenté.
 

Le texte est inconsistant. Il reflète l'absence de projets et d'ambition de cette majorité.
Les mots sont révélateurs. On observe que la majorité utilise abondamment certains termes dans la DPR : 38 fois « poursuivre », 43 fois « renforcer », 29 fois « optimaliser », 90 fois « évaluer ». Cette coalition est frileuse.
 

Mais, n'est-ce pas cette DPR qui servira de base à l'action du Gouvernement pendant les 5 prochaines années ? N'est-ce pas sa feuille de route ? N’est-elle pas censée concrétiser un réel accord politique entre les partenaires?
 

N'est-ce pas au final sur cette DPR que l'action du Gouvernement pourra être évaluée et objectivée en fin de législature par l'ensemble des citoyens ?
 

À moins que le Gouvernement wallon, prenant les devants des 5 années à venir, n'ait décidé de ne donner aucun élément objectif pour une évaluation ultérieure.
 

À moins que ce Gouvernement, ne sachant pas ce qu'il peut ou veut réaliser, préfère ne prendre aucun engagement écrit face au citoyen, comme si les promesses des programmes électoraux, elles écrites, ne pouvaient être retranscrites dans la DPR.
 

A moins que les partenaires de cette majorité n'ont pas réussi à se mettre d'accord ou que la DPR constitue pour eux un acte politique sans importance ?
 

Les Wallonnes et les Wallons méritaient à leur tête une équipe animée d'un autre esprit que celui-là.

Cliquez ici pour accéder au dossier de presse
Cliquez ici pour accéder aux articles de presse
Cliquez ici pour accéder aux photos

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :