Expo "Human Migration" de Goodplanet - 12 janvier 2017

Discours de Madame Christine Defraigne, Présidente du Sénat, à l’occasion du vernissage de l’expo « Human Migration ».


Bienvenues à toutes et à tous en vos qualités et titres respectifs. 
 

En parlant de titre, celui de l’exposition Human Migration, que Goodplanet, le musée Shoes Or No shoes, le dessinateur Gilbert Declercq et le photographe Yann Arthus-Bertrand nous proposent se compose de deux pans.

Le premier pan, c’est le mot Human.  Human, ainsi que le mot humus viennent de la même racine qui signifie la Terre. La race humaine se désigne aussi par le terme Terrien. Adam veut dire humain et provient du mot adama, la Terre.

Lors du colloque sur les 20 ans de la loi sur le bien-être des animaux qui s’est tenu le 6 décembre dernier au Sénat, j’apprenais que nous descendons tous d’un ver de terre, et nous savons tous qu’il contribue au fonctionnement de la planète terre en mélangeant différentes couches de terre.

 

Indien we onze voorouders hulde willen brengen, dan is het raadzaam opnieuw zorg te dragen voor de Aarde, het gemeenschappelijke huis van alle soorten. Wij aardbewoners hebben de behoefte opnieuw een band te scheppen met de Aarde, want zonder Aarde ben je niets. Via de agro-ecologie en de permacultuur bewerken wij de culturen en de culturen bewerken ons. Laten we dus de mouwen opstropen om migranten uit andere culturen een gastvrije aarde te bieden om samen de grond te bewerken en te voeden.

Voor wie moeilijk kan geloven dat de aarde door iedereen kan worden gedeeld, geef ik drie statistieken die daarbij kunnen helpen.

 

Imaginons premièrement que tout le monde vivrait avec la même densité qu’à Manille, toute la race humaine pourrait vivre sur une surface équivalente à la Tunisie.

Imaginons également que les 7,3 milliards de personnes se donneraient la main, cela donnerait un multiple de la circonférence de la Terre. Cela signifie que nous avons dans nos mains une multitude de possibilités de prendre soin de la Terre.

Imaginons enfin que nous mettions seulement 4% de la population l’un sur l’autre nous atteindrions déjà la lune. Cela signifie que si 286 millions de personnes s’épaulent mutuellement, la race humaine pourra décrocher la lune et réaliser ensemble l’ensemble des 17 Objectifs du Développement Durable adoptés à l’unanimité par les 193 Membres des Nations Unies.  Ces objectifs visent à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à garantir la prospérité pour tous.

 

Behalve over de term « Human », gaat de tentoonstelling nog over een tweede deel, namelijk de « Migration », het verplaatsen van de leefomgeving van individuen door middel van beweging. Het leven bestaat door beweging. Om in leven te blijven is een beweging, hoe klein ook, noodzakelijk. Daaruit vloeit voort dat wanneer individuen voor hun leven vrezen, zij zich in beweging zetten.

 

Une émotion naît d’un mouvement corporel. Quand notre corps perçoit la souffrance d’un autre corps, l’émotion que cela engendre nous pousse à nous mouvoir. A la vue de ce que certains migrants endurent, chez certains cela se transforme dans des actes d’entraide et chez d’autres en actes de rejet. Dans le rejet, nous renions nos propres rejetons, tandis qu’en considérant un rejeton comme une nouvelle pousse d’espoir, nous pouvons accueillir avec bienveillance les autres. Les plantes et arbrisseaux se distinguent des herbes par la propriété qu'ont leurs racines de survivre à la tige et de produire des rejetons. Les migrants qui se retrouvent déracinés ont comme les plantes la force de survivre grâce aux racines d’où ils viennent. Dans l’entraide, nous considérons l’autre comme un frère ou une sœur.

Au nom de notre fraternité, nous avons le devoir de prendre soin de leurs racines. Yann Arthus- Bertrand a justement créé la fondation Goodplanet pour mettre l’écologie au cœur des consciences. Nous avons en effet besoin de renforcer la conscience que nous sommes une seule famille humaine vivant dans une seule maison commune partagée avec toutes les espèces vivantes. L’humilité qui vient de la même racine « humus » s'apparente justement à une prise de conscience de notre condition et de notre place au milieu des autres et de l'univers.

 

Ieder Lid van het gemeenschappelijk Huis heeft talenten. Het talent stond in Griekenland voor het gewicht, het bedrag in zilver. Aesopus, de Griekse schrijver die we beschouwen als de vader van de fabel als literair genre, wijst ons erop dat « zoals eendracht van onze talenten macht maakt, tweedracht ons blootstelt aan een snelle nederlaag. » De talenten die we hebben, zijn onze echte rijkdom en net als zilver fungeren ze als ruilmiddel.

Door eenieders talenten te valoriseren, steunt de samenleving op intrinsieke waarden die herkomst en leefomgeving overstijgen en die onze harten als enig onderkomen hebben. 

 

J’ai ainsi à cœur d’accueillir ici, l’ASBL Refugees got Talent qui a le talent de faire office de vecteur de talents venus d’ailleurs. Pendant que nous échangerons nos talents lors du verre de l’amitié, un guitariste et un violoniste nous dévoilerons quelques-uns de leurs talents.

Dans quelques semaines, nous accueillerons également l’OIRD, l’Organisation Internationale pour la Réussite et le Développement. A travers leur projet « Une étoile, un destin », ils valoriseront le talent  de jeunes au service du vivre ensemble. Ils ont la conviction qu’il y a un vivier de talents également au sein de la population issue de l‘immigration et que ce potentiel mérite une valorisation. Ils veillent ainsi à encourager tous les jeunes à se prendre en main et construire ainsi leur fabuleux destin qui consiste à œuvrer pour une société humaine en lien avec la terre.

Je tiens enfin à exprimer toute ma gratitude à Goodplanet, au musée Shoes or no Shoes, au dessinateur Gilbert Declercq et à Yann Arthus-Bertrand qui déploient leurs talents.

Je parle à nouveau de talents car Gilbert Declercq avec sa plume de dessinateur nous offre, à travers les péripéties de son héroïne Enzi, une « Valise pleine d’espoir ».

Yann Arthus-Bertrand, lui avec entre autres sa caméra en main nous offre l’œuvre Human, qui tel un triptyque nous fait entendre la voix profonde des hommes, de la terre et des sons qui les lient.

 

En ten slotte is er het museum Shoes Or No Shoes, waarvan het arsenaal tentoongestelde schoenen de banden die ons verenigen onderstreept, banden van mannen en vrouwen die in alle tijden schoenen hebben aangetrokken om op levensavontuur te vertrekken.

Ziezo, ik hoop dat deze vernissage ons er doorheen de diverse artistieke benaderingen van bewust maakt dat we boffen met zoveel wijsheid die onze “humiliteit”, of anders gezegd de humus van onze humaniteit, versterkt. Ik nodig ons dan ook uit om gedurende de twee maanden die de tentoonstelling duurt de tijd te nemen om een humane ervaring op te doen.

 

Il me reste en cette période propice de vœux, de formuler le vœu que de ce terreau jaillira nos propres talents pour accueillir les migrants en premier lieu dans nos cœurs.


 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :