La Place Cockerill en péril ! - 29 juin 2015

 

A la veille de la clôture de l’enquête publique sur la construction d’un parking souterrain et le réaménagement des espaces publics de la place Cockerill et du quai-sur-Meuse, la cheffe de groupe MR au Conseil communal, Christine Defraigne et le Président du MR de Liège-ville, Gilles Foret, ont souhaité faire le point sur ce dossier d’aménagement urbanistique sensible et capital pour l’avenir de Liège.


«
Après plus de 75 mois de gestation, le manque de vision urbanistique du Collège sur ce projet est décevante » pointe Gilles Foret. « L’emprise des trémies d’accès au parking et des voiries de surface sur l'espace public est démesurée et s’apparente à une véritable autoroute urbaine » regrette-t-il.


«
La qualité des aménagements en surface ne répond pas aux attentes des riverains, commerçants et habitants de Liège. La place faite aux piétons, aux vélos, aux PMR et aux bus a été négligée tout comme les espaces verts initialement prévus. Aucune piste n’est envisagée pour les vélos : pour une ville pilote en matière de politique cyclable, c’est un comble ! Les Liégeois(es) ont besoin de verdure et d’endroits privilégiés, le centre-ville doit être synonyme de bien-être et attirer toujours plus de nouveaux habitants. Avec des idées comme celle-ci, on en est loin et nous ne pouvons que le regretter » déplore quant à elle Christine Defraigne.


Les deux élus rappellent que le groupe MR a toujours soutenu la création du parking pour autant qu’il permette la réappropriation conviviale des espaces publics en surface et qu’il s’inscrive dans une approche de complémentarité entre tous les modes de transport. «
La qualité des jonctions et des liaisons avec les différents pôles commerçants, culturels et universitaire du quartier mais aussi l’accessibilité des berges de la Meuse sont des priorités que nous avons toujours défendues » rappelle la cheffe de groupe. « Avec ce qui nous est proposé aujourd’hui, on est malheureusement loin du compte ! » analyse-t-elle.

« L’axe St-Lambert - Tchantchès qui relie le centre historique au quartier d’Outremeuse est un enjeu majeur pour le développement urbanistique de la Ville de Liège. La passerelle et la place Cockerill constituent le trait d’union incontournable entre ces pôles urbains et ne peuvent être négligés de la sorte » affirme pour sa part Gilles Foret.

page1image23048 

Le MR de Liège-ville demande donc au collège de revoir sa copie notamment au niveau de l’accessibilité et des jonctions des vélos avec la passerelle, de la réintégration du site propre des bus et de l’accessibilité du parking.


Et de remettre sur la table l’enfouissement des voiries Quai-sur-Meuse à moyen ou long terme ainsi que la valorisation de la chaufferie de l’Ulg. La passerelle, mieux adaptée aux différents usagers, pourrait s’intégrer dans un projet de réaffectation plus global de ce bâtiment. «
Ce n’est pas nouveau puisque dès 2008, nous plaidions déjà pour enterrer les voies de circulation afin de créer un esplanade piétonne en bord de Meuse à l’image de ce qui s’est fait à Maastricht au niveau du Maasboulevard » expliquent de concert les deux élus.


Enfin, tant Christine Defraigne que Gilles Foret estiment qu’au vu des inconvénients que subiront immanquablement les habitants du quartier, les commerçants ou l’ensemble des chalands qui empruntent régulièrement la place Cockerill,
une information complète et un accompagnement spécifique devront impérativement être garantis par la Ville.


Christine Defraigne, Cheffe de groupe, Gilles Foret, Président de la section MR Liège-Ville

Le groupe MR au conseil communal :

Sébastien Bovy, Fabrice Drèze, Pierre Gilissen, Louis Maraite, Raphaël Miklatzki, Audrey Neuprez, Diana Nikolic, Michel Peters 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :