Soupçons de radicalisation à la Ville - 01 décembre 2015

Le MR réclame, en urgence, une commission sécurité, suite aux soupçons de radicalisation à la commune de Liège.

 

Les tragiques évènements de ces dernières semaines replongent notre pays dans la stupeur, le questionnement, l’indignation et la tristesse.

 

Le niveau de menace terroriste a été élevé, à nouveau, de 2 à 3 sur une échelle de 4 et des mesures ont été adoptées dans plusieurs villes belges.

 

Parmi ces mesures, la détection de la radicalisation devrait être au cœur des priorités à Liège. Lors du dernier Conseil communal, le Bourgmestre de la Ville de Liège a fait l’inventaire de ces mesures. La Région a débloqué 12 millions d’euros pour Liège pendant la législature « qui viennent s’ajouter aux politiques communales menées dans les quartiers ». Les lieux de cultes, quant à eux, feraient l’objet de contacts réguliers avec les responsables. Aucune information supplémentaire, aucun commentaire. Comme d’habitude, le Collège n’en dit pas assez, il ne nous informe pas.

Aujourd’hui, nous apprenons, à nouveau par voie de presse et non de la voix des autorités communales, que l’ambassadrice des Etats-Unis ne viendra pas à Liège comme c’était prévu. Apparemment, elle aurait des informations – dont le conseil ne sait rien - sur le personnel du Musée Curtius. Un individu du personnel communal serait soupçonné de radicalisation. Ces informations n’ont pas été contredites par le Bourgmestre, qui a même ajouté qu’une dizaine de personnes seraient concernées !

 

Le Groupe MR, et l’ensemble des citoyens liégeois, s’inquiète, et ce n’est pas récent : nous nous sommes déjà penchés sur ces dossiers pour demander que des mesures soient prises : la radicalisation des prêches dans les mosquées, mais également, il y a quelques mois la soustraction d’enfants de l’enseignement obligatoire pour être sous la coupe d’un enseignement intégriste, ou encore le déni de l’égalité hommes/femmes dans certaines maisons de jeunes. A présent, nous y sommes, la radicalisation s’est infiltrée dans le personnel communal de la Ville. En somme, les mesures prises par le Collège ne sont pas efficaces.

 

Nous demandons donc, en urgence, la tenue d’une Commission du Bourgmestre qui a les compétences de police dans les plus brefs délais et ce afin de disposer des informations précises sur la situation et son évolution, ainsi que sur la manière globale dont est gérée la sécurité à Liège. Nous souhaitons que les cartes soient sur la table, que le conseil ait son mot à dire et dispose de toutes les informations nécessaires pour lui permettre de travailler correctement.

 

Au vu de l’ensemble de ces informations, il est maintenant temps de connaître l’exacte mesure de la situation !

 

Christine Defraigne

Cheffe de groupe

Et le groupe MR au Conseil communal

 

Christine Defraigne, Sébastien Bovy, Fabrice Drèze, Gilles Foret, Elisabeth Fraipont, Pierre Gilissen, Louis Maraite, Raphaël Miklatzki, Audrey Neuprez, Diana Nikolic, Michel Pete

 

 

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi !

Facebook Christine Defraigne Twitter Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :