Biographie

Christine Defraigne

Il est toujours délicat de parler de soi. Si je me livre à cet exercice, c’est pour vous permettre de mieux me connaître, de nous découvrir des passions communes et pour partager des valeurs qui nous unissent.

Avocat dans l’âme, la politique est le prolongement naturel de cette volonté de défendre des idées, de s’engager dans la société.

 

On causait déjà politique à la maison, mais le déclic a dû venir vers l’âge de 12 ans, vissée que j’étais devant les débats télévisés de la présidentielle française. «Vous n’avez pas le monopole du cœur»: ce pouvoir de l’argument, de la persuasion, de convaincre plus que de conquérir, m’a certainement emportée.

 

Le métier d’avocat, même dans ses aspects rugueux ou mal compris, m’a mise en contact avec le quotidien des gens, souvent désemparés, et plongée dans l’urgence de résoudre les détresses humaines. Soif de justice, rempart pour ceux qui ont du mal à s’exprimer et à faire valoir leurs droits.

 

Je ne suis cependant devenue militante qu’à la fin de mes études universitaires, même si l’envie de débats m’animait. Une prise de conscience que, suivant l’aphorisme consacré, «si vous ne vous occupez pas de politique, elle s’occupe de vous». La démocratie ne se défend pas en restant au balcon.

 

Mon parcours politique n’a jamais été un long fleuve tracé. Des hauts et des bas, des éclipses, des joies immenses, mais aussi des déceptions.

 

C’est en battant le pavé à la rencontre de l’électeur que l’on sait ce que l’on doit changer. Combien de campagnes électorales? J’arrive à la 11ème, je crois. En tout cas, des milliers de gens rencontrés, de problèmes entendus auxquels il faut trouver une solution rapide, simple, humaine et efficace.

 

Je suis une libérale, proclamant cette appartenance politique et m’insurgeant du fait que l’on galvaude cette pensée humaniste pour la caricaturer, la déformer. La liberté ne se meut que dans la responsabilité, dans le souci des autres, donc dans la solidarité. Je me revendique de ce courant de pensée et d’action libéral, authentiquement social.

 

Sur le plan «plus perso», j’adore la lecture, à la fois passion et, parfois, je l’avoue, refuge de mon existence (je vous invite à visiter la page de mes choix littéraires). Le cinéma me tient à cœur, mais les temps de loisir se restreignent comme peau de chagrin. Heureusement la technologie nous livre les DVD. Le sport faisait partie de mon quotidien, mais il en est devenu la portion congrue. Je m’y remets cependant.

 

Vous en savez un peu plus sur moi. Je vous invite à parcourir les différentes rubriques pour découvrir mon travail dans les différentes assemblées où je défends la conviction de ma formation, où je représente aussi, on ne se refait pas, Liège et sa région.

Mon Parcours

Parcours professionnel

  • Collaboratrice ULg
  • Avocate au Barreau de Liège depuis le 1er octobre 1984
  • Conseillère au cabinet du Vice-premier Ministre et Ministre des Réformes Institutionnelles (décembre 1985 - mars 1987)
  • Assistante en droit fiscal à l’Université de Liège, service du Professeur BOURS (octobre 1984 - septembre 1987)
  • Licenciée en droit de l’Université de Liège (1984) - Grande distinction

 

Engagement politique et associatif

  • Présidente du Sénat depuis 2014
  • Présidente de la Commission de la Justice du Sénat depuis 2010
  • Sénatrice de communauté depuis 2003
  • Présidente du groupe MR du Sénat de 2003 à 2009
  • Membre du Parlement wallon depuis 1999
  • Membre du Parlement de la Communauté française depuis 1999
  • Conseillère communale à Liège de 1989 à 1994 et depuis 2001
  • Présidente de la section MR Liège-ville
  • Administratrice de la SDLG

 

Centres d’intérêt

  • La justice, la bioéthique, la mobilité, la culture, la protection des animaux
  • Ordres et distinctions honorifiques
  • Ordre de Léopold: Chevalier (2007)

Le site du MR

MR : Mouvement réformateur

Suivez-moi sur Facebook !

Facebook Christine Defraigne

Inscription à la newsletter

Newsletter :